Panier

Votre panier d'achats contient
0 produit(s)


Acceptance Mark
Facebook

Twitter

Psaume 134 : Le coeur de Dieu pour les adorateurs – Troisième partie

Par Johnny Markin

« Allons ! bénissez le SEIGNEUR, vous tous, serviteurs du SEIGNEUR, qui vous tenez dans la maison du SEIGNEUR pendant les nuits.» v.1

Quelle importance a votre adoration pour Dieu ? Saviez-vous que dans le temps de l’Ancien Testament, lorsque les Israélites adoraient Dieu dans le temple de Salomon, aucune interruption n’était permise en ce lieu.

« Des chantres, chefs des familles lévitiques, étaient logés dans les chambres et dégagés de tout autre service, car, jour et nuit, ils étaient affectés à leur tâche. Tels étaient les chefs de famille pour les lévites, chefs selon leurs généalogies. Ils habitaient à Jérusalem. » (1 Chroniques 9 33-34)

Il y avait des prêtres ainsi que des musiciens qui avaient pour seule occupation d’adorer Dieu et de lui présenter des sacrifices. Cette adoration avait lieu nuits et jours, jamais elle ne cessait.

Je vois deux applications concrètes et significatives qui découlent de ce principe. Premièrement, TOUS les serviteurs du Seigneur sont invités à l’adorer. Dans l’Ancien Testament, l’adoration avait lieue dans le temple. Toutefois, de nos jours, la Bible nous dit que nos corps sont le temple du Saint-Esprit. (1 Corinthiens 6 :19) Ceci veut dire, que peu importe où nous sommes, il est possible d’adorer Dieu. Nous n’avons pas besoin d’aller dans un lieu précis, comme l’église, pour adorer Dieu. Nous devons plutôt voir notre vie entière comme un acte d’adoration qui honore Dieu (Romains 12 :1).

De plus, ce passage est un appel à être fidèle envers Dieu. Ceux qui étaient affectés à la tâche de nuit, symbolise le temps où la plupart sont endormis.  Il est intéressant de constater que c’est d’autant plus dans ces moments que Dieu veut que nous continuons à l’adorer, à le louer, à lui faire confiance, à lui offrir notre cœur et à espérer en lui. Lorsque nous traversons les sombres saisons de la vie, lorsque nos prières semblent s’élever en vain, lorsque Dieu semble silencieux… c’est à ce moment là qu’il nous appelle à lui être fidèle dans notre adoration. C’est une question de disposition de notre cœur, c’est une question d’attitude qui exprime  : « Quand je marche dans la vallée de l’ombre de la mort, Je ne crains aucun mal, car tu es avec moi: Ta houlette et ton bâton me rassurent. » (Psaume 23 :4)

Maintes et maintes fois, dans l’Ancien Testament, les Israélites ont rejeté Dieu pour suivre d’autres idoles, et ensuite pour revenir à lui comme le fils prodigue. De nos jours, dans une société qui semble « dormir » spirituellement, soyons fidèle comme ceux qui étaient responsables de l’adoration durant la nuit dans le temple, jusqu’à ce son Esprit de réveil déverse une pluie sur notre terre.

<< Retour à la liste des articles