Panier

Votre panier d'achats contient
0 produit(s)


Acceptance Mark
Facebook

Twitter

Psaume 134 : Le coeur de Dieu pour les adorateurs – Quatrième partie

Par Johnny Markin

« Élevez vos mains vers le sanctuaire, Et bénissez l'Éternel! » V2

Il y a plusieurs manières physiques d’exprimer l’adoration dans l’Ancien et le Nouveau Testament, par exemple il est possible de taper des mains, crier, chanter, danser, s’agenouiller et se prosterner devant Dieu. Toutefois, comme ce psaume nous enseigne, élever nos mains est aussi une manière valide pour adorer Dieu. Cette action est aussi une démonstration que notre adoration n’est pas simplement un exercice cérébral, mais qu’elle est une action qui implique notre corps, tout comme notre pensée, notre cœur et notre âme. (Romains 12 : 1)

Ce verset du psaume 134 associe cette expression physique avec l’action de bénir l’Éternel, ou de l’adorer. Je me rappelle d’un prédicateur qui essayait incorrectement d’expliquer à un groupe de jeunes que Dieu voulaient qu’ils aient les bras dans les airs en l’adorant. Toutefois, je n’étais pas capable de concevoir cette idée que Dieu devais me forcer à l’adorer de cette manière. À la place, je vois cette expression d’adoration comme une offrande, une action où l’on tend quelque chose vers quelqu’un de plus grand que soi. Je vois aussi cette expression comme un signe d’abandon; c’est-à-dire que ma volonté soit la sienne, faisant de ma propre personne un être captif pour Dieu (ou un serviteur comme dirait Paul). Ceci est encore la position que mes enfants ont à mon égard lorsqu’ils s’approchent de moi pour recevoir un cadeau. S’ils savent que j’ai un cadeau pour eux, ils sont excités et empressés de recevoir ce que j’ai pour eux. Finalement, c’est aussi une image de la façon dont un enfant peut s’exprimer pour obtenir une caresse d’un de ses parents qui l’aime. Dans l’amour que j’ai pour mes enfants, je ne peux jamais refuser l’offre d’une caresse (trop tôt, ils auront grandi et ils seront partis de la maison, donc je les mets en banque des maintenant). Cela amène tant de paix, de réconfort et un sentiment d’être comblé. C’est pourquoi, comme nous pouvons le voir dans Genèse 1 & 2, nous avons été créés pour être en relation avec les autres et plus particulièrement pour avoir une relation personnelle avec Lui… c’est d’ailleurs dans ces circonstances que nous nous sentirons le mieux comblé dans notre vie.

<< Retour à la liste des articles