Panier

Votre panier d'achats contient
0 produit(s)


Acceptance Mark
Facebook

Twitter

Les rôles dans une équipe de louange
Les conducteurs de louange et les musiciens

par Dan Loewen 

Nous jouons différents rôles dans différents aspects de notre vie. Notre société fonctionne parce que plusieurs personnes y jouent différents rôles. Par exemple, lors d’un appel fait au 911, il y a plusieurs personnes qui jouent des rôles du premier appel jusqu’au moment où les secours arrivent. Dans ce cas, il y a une personne responsable de prendre l’appel et de l’acheminer à la police ou aux ambulanciers. Dans chacun de ces services, différentes personnes jouent des rôles spécifiques. Les pompiers éteignent des feux tandis que les policiers combattent le crime et les ambulanciers aident ceux qui sont victimes de problèmes de santé. Lorsque chaque personne effectue son travail, ce système d’urgence est vraiment efficace. Imaginez si quelqu’un qui est supposé répondre au téléphone désirait aller combattre un feu à la place. Il n’y aurait donc plus personne pour répondre au téléphone. Imaginez encore qu’un pompier aille répondre au téléphone à la place d’aller éteindre le feu. C’est évident que ce système fonctionne seulement si chaque personne joue le rôle qui lui est donné. C’est la même chose dans une équipe de louange. Une équipe peut seulement bien fonctionner lorsque chaque personne joue le rôle approprié.

Il y a deux rôles principaux dans une équipe de louange. Ceux qui conduisent la louange et les musiciens. Si vous vous demandez s’il est nécessaire qu’une équipe de louange ait un conducteur de louange, et bien, la réponse est oui ! Même s’il y a plusieurs personnes dans l’équipe de louange et même s’il y a plusieurs possibilités sur la manière de faire les choses, il se doit d’y avoir une personne qui a la responsabilité de prendre les décisions pour le groupe. Un bon exemple serait d’essayer de choisir un film qui pourrait plaire à un groupe de dix personnes. Il y a plusieurs personnes et plusieurs options pour déterminer le choix d’une location de film. Le problème est  que souvent, plusieurs personnes ont des goûts différents et apprécient différents styles de film. Certains aiment les films d’action, d’autres les films romantiques, ou encore de suspense et bien sûr, d’autres préfèrent les comédies. Essayer de se mettre d’accord sur un choix de film que tout le monde voudra voir est pratiquement impossible. La seule solution pour y arriver serait de choisir une personne pour prendre la décision pour le groupe. Cette situation est similaire à celle d’une équipe de louange à l’exception qu’à la place d’avoir à choisir un film, quelqu’un doit choisir les chants qui seront joués et leur manière d’être interprétés. Essayer de faire cette tâche avec un groupe de personnes qui ont différentes préférences de chants et différents styles musicaux est pratiquement impossible. C’est pour cette raison qu’il est nécessaire pour une équipe de louange d’avoir un leader qui puisse prendre des décisions pour le groupe. Pour qu’un groupe de louange soit efficace, une personne doit jouer ce rôle de conducteur de louange. Les autres personnes doivent jouer le rôle de support, à travers leur fonction de musicien.

Les conducteurs de louange

Le rôle d’un conducteur de louange est d’amener l’assemblée à adorer Dieu. Toutefois,  son rôle à travers l’équipe de louange est de diriger les musiciens pour qu’ils puissent jouer d’une manière qui permette d’aider les gens à adorer Dieu. C’est durant les pratiques de louange que le leadership exercé par le conducteur est le plus important. Il est donc nécessaire pour ce dernier de bien comprendre l’importance de son rôle lors des pratiques.

L’efficacité d’une pratique est déterminée par le niveau de préparation du conducteur de louange. La préparation est souvent minimisée par les conducteurs de louange, car cela prend beaucoup de temps et d’énergie pour être bien préparé et que souvent, ce surplus de préparation n’est pas perçu comme étant une nécessité. Le manque de préparation peut occasionner des pratiques de louange plus longue que nécessaire. Souvent, un temps énorme est perdu à discuter en groupe sur la manière d’interpréter un chant, à savoir s’il est trop vite ou trop lent, quels instruments devraient jouer, etc…Ce genre de pratique est souvent stressante et provoque parfois des tensions entre les membres de l’équipe. Pour avoir une pratique efficace, il est essentiel que le conducteur de louange soit préparé pour la pratique.

La clé de la préparation est de prendre les décisions avant même le début de la pratique. Un bon conducteur de louange viendra à la pratique avec une vision claire de la manière d’interpréter les chants pour le temps de louange qu’il dirigera. Il se doit aussi de communiquer aux membres de l’équipe cette vision. Il y a quatre décisions clés qui doivent être prises concernant la manière d’interpréter un chant. La vitesse, l’intensité, l’ordre des chants, la manière de débuter le chant et de le terminer. Prendre une décision pour ces quatre facteurs avant la pratique donnera aux musiciens de claires indications sur la manière dont le conducteur de louange désire entendre chaque chant.

Certains chants ont besoin d’être joués à une certaine vitesse pour bien sonner. Par contre, d’autres chants peuvent être interprétés à plusieurs vitesses différentes. Pour ces chants vous vous devez de décider la vitesse qui convient. « Ô Jésus, mon sauveur » est un bon exemple de chant qui peut être interprété de façon rapide, moyen ou lent. Il est important que vous décidiez avant la pratique quelle vitesse vous désirez pour chaque chant.

Vous devez aussi décider quelle atmosphère vous voulez créer avec chaque chant. En d’autres termes, à quelle intensité désirez vous interpréter chaque chant ? Une bonne façon de décrire l’intensité d’un chant est de se donner une valeur sur une échelle de un à dix. Dans cet intervalle, un serait l’intensité minimum, signifiant qu’aucun instrument ne jouerait, que ce serait à capella. Deux serait le fait d’entendre les voix avec un instrument, trois serait les voix avec deux instruments et ceci continuerait graduellement jusqu’à dix, qui serait le niveau où les instruments joueraient ensemble à forte intensité. L’intensité peut être déterminée pour un chant en entier, mais aussi pour certaines parties d’un chant. Par exemple, si vous commenciez un chant en faisant le refrain trois fois de suite, vous pourriez interpréter la première fois le refrain à une intensité de deux, pour ensuite le refaire à une intensité de cinq et ensuite à une intensité de neuf. Être précis sur la manière dont vous désirez que les chants soient interprétés est une bonne manière efficace pour diriger les musiciens et ainsi les amener à interpréter le chant en créant l’atmosphère que vous souhaitez créer.

Une autre décision importante à prendre avant la pratique est l’ordre dans lequel vous chanterez les couplets et refrains. Il est possible que les musiciens vous suivent lorsque vous dirigerez la louange, mais ce n’est pas toujours le cas. Parfois, les musiciens ont du mal à saisir vos directions et d’autres fois c’est le directeur de louange qui dirige mal. Choisir d’avance l’ordre des couplets et des refrains aidera les musiciens à vous suivre et diminuera les risques de confusion entre les membres de l’équipe. Ceci ne veut pas dire que vous n’êtes plus libre de répéter ou non un refrain, cela est simplement un plan qui simplifiera la vie aux musiciens pour qu’ils puissent vous suivre efficacement.

En vous préparant pour la pratique, vous devez aussi décider de la manière dont vous débuterez et finirez chaque chant. Idéalement, il faut être en mesure de faire de douces transitions entre les différents chants. Le fait d'exécuter de douces transitions contribue à la fluidité entre les chants et à assurer une continuité à l’adoration. Souvent, lorsque l’équipe de louange s’arrête, l’assemblée risque aussi d’arrêter d’adorer Dieu. En vous assurant de faire de telles transitions entre les chants, vous aiderez l’assemblée à garder le focus sur Dieu.

Il est plus facile de faire des transitions entre les chants lorsque les paroles contiennent des mots similaires, des vitesses semblables et lorsque les chants sont dans la même tonalité. Si deux chants possèdent ces trois critères, il sera facile d’enchaîner ces chants. Il est un peu plus difficile de faire une transition entre deux chants qui sont dans deux tonalités différentes ou qui se font dans deux vitesses opposées. Il est donc important pour un conducteur de louange de considérer ces aspects lorsque vient le temps de choisir les chants pour une célébration. Lorsque deux chants sont dans la même tonalité et de la même vitesse, il est possible de finir le premier chant et de continuer à jouer pour commencer le deuxième chant. Une autre option est de créer un interlude musical entre les deux chants. Le fait de planifier les transitions entre les chants est, par la même occasion, une bonne opportunité pour être créatif et permettre de faire des transitions délicates qui permettront de faciliter une atmosphère propice à la louange. Venir préparé, avec les transitions déterminées, à une pratique est une bonne manière de communiquer votre vision pour les différents chants et pour la célébration. Il est aussi important de pratiquer ces transitions en suivant l’ordre dans laquel vous interpréterez les chants lors de la célébration. Ceci permettra aux musicien d’avoir une meilleure idée de ce à quoi ressemblera la célébration. N’oubliez pas de pratiquer les introductions et les finales de chaque chant.

Comme nous l’avons dit, le rôle du conducteur de louange est de planifier la manière dont les différents chants seront joués, en déterminant pour chacun d’eux la vitesse, l’intensité, l’ordre des couplets et des refrains et la manière de commencer et de terminer chaque chant. Une fois que vous avez pris ces décisions, assurez-vous de les communiquer aux membres de votre équipe. La plupart du temps, vous pouvez le faire verbalement, ou encore, en l’écrivant et en distribuant à chaque membre de l’équipe les directives pour chaque chant. Vous pouvez utiliser le modèle suivant pour communiquez vos idées à l’équipe de louange en inscrivant l’intensité de chaque partie de chaque chant et sur la manière de commencer et de terminer les chants.

 Viens, ne tarde plus : adore
 Vitesse :  (moyennement vite)
 Introduction :  Guitare et voix
 Ordre :  C C R C R R C
 Intensité: 2  5  9  5 9 9  2
 Finale :  Guitare acoustique et voix
 Transition :  Restez sur l’accord de Ré et commencer le chant suivant.

Vous préparant pour la pratique en décidant la manière d’interpréter chaque chant, vous serez en mesure de communiquer votre vision pour la célébration et vous serez prêt à diriger l’équipe de louange pour accomplir cette vision.

Les musiciens

Comme je l’ai décrit précédemment, la meilleure façon de choisir un film en groupe, c’est de choisir quelqu’un qui sera en mesure de prendre la décision. Pour que cela soit possible, le groupe se doit de vouloir avoir un leader. Premièrement, le groupe doit reconnaître qu’il est trop compliqué de choisir un film en groupe et qu’ils se doivent d’avoir une personne qui pourra faire ce choix. Deuxièmement, ils doivent être prêts à accepter le choix du film que cette personne prendra. Finalement, ils doivent accepter que le film choisi ne correspondra peut-être pas aux préférences de chacun des membres de ce groupe. Le même principe s’applique à l’équipe de louange. Chaque personne de l’équipe doit accepter la nécessité d’avoir un conducteur de louange, d’être prêt à accepter les choix de ce dernier, son style et sa manière d’interpréter les chants.

Regardons en détail ce que cela signifie.

Les musiciens doivent accepter l’importance d’avoir un conducteur de louange et de respecter sa position. J’ai vécu l’expérience de jouer avec un groupe de louange qui était constitué uniquement de conducteurs de louange. Imaginez les possibilités d’avoir des discussions où tout le monde voudrait décider la manière de faire les chants. Ceci serait voué à l’échec. Par contre, ce n’est pas ce qui s’est produit, car chaque personne a accepté de ne pas diriger l’équipe, mais plutôt de me suivre en tant que conducteur de louange. Cette pratique s’est vraiment bien déroulée. L’équipe a accepté mon rôle de leader et m’a laissé décider de la manière d’interpréter les chants. Il est important que chaque musicien accepte le leadership du conducteur de louange. Ceci veut dire que chaque musicien se doit de suivre le conducteur et non de diriger avec lui. Il n’y a rien de pire que d’avoir deux personnes qui dirigent en même temps et qui donnent des directions à l’équipe en même temps. Une telle situation occasionne de la confusion et est vouée à l’échec. La raison pour laquelle la notion de conducteur de louange existe est pour permettre de donner des directions et des instructions sur la manière d'interpréter les chants. Ceci permettra d’avoir des pratiques plus efficaces et mieux ordonnées. En tant que musicien, il est important que vous respectiez le rôle du conducteur de louange en vous assurant qu’il est la seule personne à donner la direction et les instructions pour chaque chant. Ceci ne veut pas dire que vous ne pouvez pas donner vos idées ou faire des suggestions. Il est important que les idées et les suggestions soient faites au conducteur de louange pour qu’il puisse les approuver. Lorsqu’une idée sera approuvée, il sera la personne qui la présentera à toute l’équipe. De cette manière, il est clair qu’une seule personne est désignée pour prendre les décisions et donner les instructions pour les chants. Lorsque vous donnez vos idées et vos suggestions, assurez-vous que vous n’êtes pas en train de diriger l’équipe et que c’est clair pour le conducteur de louange qui est en place.

Si les musiciens acceptent de suivre le conducteur de louange, ils doivent aussi accepter ses décisions. J’ai entendu une histoire d’un conducteur de louange qui avait pris le temps de planifier et de préparer un chant d’une manière spécifique. Lorsqu’il a  présenté le chant aux musiciens, ils ont dit que la vitesse était trop rapide et que le style n’était pas vraiment bon. Quelqu’un a donc suggéré de faire le chant plus lentement dans un style différent. C’est donc ce que l’équipe a fait. Vous pouvez imaginez à quel point c’était une situation frustrante pour le conducteur de louange. Ce dernier m’a dit : « À quoi bon diriger et se préparer pour la pratique si l’équipe ne suit pas mes directives. » Cette situation est un bon exemple de l’importance de suivre le conducteur de louange. En tant que musicien, c’est votre rôle d’accepter la décision prise par le conducteur de louange et de le supporter à 100%, et ce, même si vous n’êtes pas d’accord ou si vous n’aimez la décision prise par le conducteur de louange.

Accepter le style et les goûts musicaux des conducteurs de louange est une partie importante du rôle des musiciens. Les musiciens ont souvent de fermes opinions sur le style qu’ils préfèrent. Ceci peut amener des débats dans l’équipe sur la manière de faire les chants. En tant que musicien, vous devez accepter que les gens aiment toutes sortes de styles musicaux. J’ai souvent joué avec des directeurs de louange qui avait une manière différente de faire les chants que moi. Il est facile d'imaginez combien il était difficile pour moi de jouer de la musique d’une manière différente de ce que j’aime et combien il était tentant de donner mes idées et mes opinions sur la manière de jouer chaque chant dans mon style préféré. Peu importe, j’ai accepté le rôle de cette personne et le fait que des gens aiment d’autres styles musicaux que les miens. En adoptant cette attitude, je suis arrivé à jouer disposé avec ce groupe, même si le style musical n’était pas ce que je préfère. Par contre, j’étais en mesure de pouvoir supporter le conducteur de louange, malgré cette différence.

Les musiciens doivent accepter les décisions et les différents styles des conducteurs de louange. Ceci ne veut pas dire qu’ils ne peuvent pas donner leurs idées et leurs suggestions. En tant que musicien, vous faites partie de l’équipe pour aider le conducteur de louange et l’assemblée à adorer Dieu. Les musiciens d’expérience vont uniquement donner leurs idées qui supportent et complémentent la vision que possède le conducteur de louange pour la célébration et qui vont aussi dans le style de ce dernier. Les musiciens qui comprennent leur rôle posent des questions du genre : « Qu’est ce que tu voudrais que je joue ? » ou « Si je fais ceci, est ce que ça t’aide à accomplir ta vision pour ce chant ? » Ils s’assurent auprès du conducteur que ce qu’ils font est correct. Assurez-vous que lorsque vous donnez vos idées, vous êtes sensible au rôle du conducteur de louange et que vos idées n’alourdiront pas sa tâche pour diriger les chants.

En tant que musicien votre rôle est de faire tout ce que vous pouvez pour supporter le conducteur de louange et pour l’encourager dans son rôle. Premièrement, faites sentir que vous avez besoin de quelqu’un pour diriger l’équipe et que vous acceptez de le suivre. Deuxièmement, acceptez les décisions qu’il prend et supportez le à 100%. Troisièmement, réalisez que le conducteur peut préférer différents styles musicaux que les vôtres, mais choisissez de le supporter malgré cette différence. Votre rôle est de venir à la pratique prêt à le suivre, à le supporter, prêt à se soumettre à sa manière de faire les chants et prêt à aider le conducteur de louange à accomplir le rôle de diriger l’assemblée dans l’adoration.

Conclusion

Je crois qu’une des plus grandes raisons pour laquelle un directeur de louange ne dirige pas bien une équipe de louange est parce que l’équipe ne le laisse pas agir. Les musiciens peuvent souvent rejeter le leadership du conducteur de louange ou choisir de prendre ce rôle à leur place en prenant des décisions et en donnant des directions eux-mêmes. En tant que musiciens, vous devez faire tout ce que vous pouvez pour supporter le conducteur de louange et l’encourager dans sa manière de diriger. Ce rôle est vraiment important ! D'autre part, la raison pour laquelle les musiciens donnent souvent leur avis et leurs commentaires au directeur de louange, c’est par manque de direction du conducteur de louange. Lorsque les conducteurs de louange ne dirigent pas leur équipe, ceci force quelqu’un d’autre à prendre le leadership. En tant que conducteur de louange, si vous voulez que les musiciens vous suivent et qu’ils vous supportent, vous devez les diriger. Arrivez préparé à la pratique, ayez une vision pour chaque chant, communiquez vos idées et dirigez l’équipe. C’est seulement lorsque chaque personne comprend bien son rôle que l’équipe peut vraiment être efficace dans le ministère de louange.

<< Retour à la liste des articles