Panier

Votre panier d'achats contient
0 produit(s)


Acceptance Mark
Facebook

Twitter

Combien de chants votre église connaît-elle ?

par Matthieu Nantel

Lorsque j’ai commencé à œuvrer en tant que directeur de louange de mon église, j’ai commencé à tenir un registre de tous les chants que nous chantons, célébrations après célébrations. Cette démarche m’a permis, après trois mois, de réaliser que nous avions chanté une centaine de chants différents durant ces mois. Tous ces chants furent choisis par les différents conducteurs de louange au travers les différentes semaines sans tenir compte d’aucun critère particulier. Je me suis donc rendu compte que nous avions chanté beaucoup trop de chants différents et que cette situation durait probablement depuis fort longtemps.

Est-ce possible de connaître trop de chants ?

En me mettant à la place d’un nouveau participant à nos célébrations, j’ai réalisé qu’il devait être difficile pour cette personne de réussir à pouvoir apprendre réellement un chant puisque nous avions chanté pratiquement que des chants différents durant les derniers mois. Même pour une personne fréquentant depuis longtemps notre assemblée, le fait d’avoir à chanter tant de chants différents, peut rendre l’adoration plus difficile pour cette dernière. Je crois qu’il est plus facile d’adorer Dieu lorsque nous n’avons pas à nous soucier des paroles qui sont à venir. Lorsque nous connaissons par cœur les paroles, il est plus facile de se les approprier pour ensuite les offrir à Dieu. Pour apprendre un nouveau chant, il faut l’avoir chanté au moins de trois à quatre fois pour le connaître par cœur, et ce, dans un laps de temps raisonnable. Durant le processus d’apprentissage d’un chant, notre attention est beaucoup plus sur les paroles que sur Dieu lui-même. C’est pour cette raison qu’il est important en tant que conducteur de louange de s’assurer que les chants qui seront interprétés durant une célébration seront pour la plupart des chants connus.

À l’opposé, il ne faut pas non plus interpréter les chants toujours de la même manière car il y a un risque que les gens se mettent à chanter machinalement les chants sans penser à ce qu’ils chantent réellement. Il faut donc user de créativité pour rendre chaque chant unique de fois en fois. Ceci peut s’effectuer par le fait de changer la vitesse du chant, l’ordre des couplets, la répétition d’un couplet ou d’un refrain etc…

Une solution ?

Pour aider l’assemblée dans cet apprentissage, nous avons créé une liste, valide pour trois mois, comprenant 15 nouveaux chants. Chaque conducteur de louange se devait de choisir quatre chants parmi cette liste pour chaque célébration. Pour chaque célébration, nous choisissons habituellement huit chants au total. Ainsi, en choisissant la moitié des chants à partir de cette liste commune de chants, nous avons facilité la répétition de quelques chants. Après trois mois nous avons révisé cette liste et changé les chants afin que les chants ne soient pas utilisés à l’excès.

Les résultats ?

Après avoir fait ce processus de sélection de chants nous avons pu constater une meilleure réponse des gens dans leur manière de louer et d’adorer Dieu. Du moins, ont entendait d’avantage chanter les gens et on pouvait sentir que les gens répondaient d’une meilleure manière lors des temps d’adoration.

<< Retour à la liste des articles