Conduire la louange avec humilité

23 juillet 2019

Conduire la louange avec humilité

 

Faire briller Jésus plus que nous-même et mettre les autres qui nous environnent à l'avant-plan ?  C'est magnifique en théorie, mais dans les faits, nous nous heurtons souvent à plusieurs défis lorsque nous devons sérieusement développer notre humilité!

 

Le concept d'être humble, c’est surtout bon pour les autres, pour nous, c’est peut-être une autre histoire?  C'est souvent ce que l'on peut ressentir lorsqu'un leader de louange n'a pas le courage d'être humble.  Bonne nouvelle et mauvaise nouvelle, l'humilité s'apprend avec la vie, l'expérience et souvent les plus terribles gaffes. Ces moments de désespoir qui nous rappellent notre petitesse et notre si grande dépendance envers le Dieu de grâce que nous avons.

 

Sous un premier oeil, l'humilité peut sembler plate et effacée. Ce n'est pas un concept qui a tellement la cote ces temps-ci! Nous sommes dans une société où l’on valorise davantage le dépassement et la réussite. L’humilité ne paraît pas être un moyen pour gravir les échelons de ce monde!

 

L’humilité selon différents dictionnaires se résume à un état d'esprit d’une personne qui est consciente de ses faiblesses et qui est portée à s’abaisser volontairement. Sincèrement, en connaissez-vous beaucoup des gens comme ça? Ce que l'on nous apprend davantage, dans une société égalitaire c'est que "tu as de la valeur et moi aussi, mais pas l'un plus que l'autre."  Cette réflexion sur l’humilité peut nous amener alors plus loin que l'idéal de justice, pour arriver à considérer l’autre avec plus d’importance que soi-même. Ce n’est quand même pas inné ce concept-là.  Dès l'enfance, on voit les enfants qui tentent d'aller chercher le plus d'attention possible de leurs parents, professeurs, de leurs amis et ils se chamaillent pour y arriver.  Nous grandissons tous un jour ou l'autre, mais force est d'admettre que certains se disputent encore pour la première place comme des gamins.

 

Et voici un verset qui nous enseigne sur le sujet ; "Ne faites rien par esprit de rivalité ou par désir inutile de briller, mais, avec humilité, considérez les autres comme supérieurs à vous-mêmes. "  Philippiens 2:3

Je vais être franche avec vous, au départ, cette idée me terrifiait. Plus je médite sur ce verset, plus je commence à comprendre cela différemment.  Je suis de cette génération de performance où l’on veut toujours être le meilleur et dans ce sens, recherchez l’humilité va à contre-courant.  Cela me donnait l’impression de choisir de perdre avant même avoir essayé de gagner!

 

Dans la suite du verset, Jésus est lui un exemple d’humilité qui donne la victoire…

 

"Il possédait depuis toujours la condition divine, mais il n’a pas voulu demeurer de force, l’égal de Dieu. Au contraire, il a de lui-même renoncé à tout ce qu’il avait et il a pris la condition de serviteur. Il est devenu homme parmi les hommes, il a été reconnu comme homme ; il a choisi de vivre dans l’humilité et s’est montré obéissant jusqu’à la mort, la mort sur une croix. C’est pourquoi Dieu l’a élevé à la plus haute place et lui a donné le nom supérieur à tout autre nom."  Philippiens 2: 6-10

 

Malgré ce que la société tente de nous faire croire, je dois dire que les personnes qui m’ont le plus impressionné dans la vie, sont certainement celles qui réussissaient à se mettre au second plan, ceux qui savent mettre les autres en valeur, plus qu’eux-mêmes.  Et contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce ne sont pas des galettes écrasées au sol.  Ces personnes savent souvent ce qu’elles veulent, ces gens n’ont pas une attitude humble dans un état de découragement ou d’apitoiement , mais plutôt dans une décision volontaire de faire briller l’autre. Avec ce nouveau regard, je trouve que l’humilité relève davantage d’une solide confiance que d’un geste d’impuissance.  J’observe et je suis impressionnée. Et si c’était eux les meilleurs!

 

Dans notre ministère de louange, peu importe le rôle qui nous est confié, comment pouvons-nous refléter cette humilité que Dieu nous enseigne?  Comment pouvons-nous vivre ce concept avec force et courage ?  Comment devenir un modèle les uns pour les autres?  Si tous prennent soin réellement les uns des autres dans cet amour inconditionnel, nous serons étonnés de voir quelle ampleur cela peut prendre dans un groupe de louange, dans un département, dans une église et même dans une communauté.

 

Resterons-nous dans la peur de perdre quelque chose?

 

Ou aurons-nous l’audace d’être humbles?

 

 

 

Mélodie Després

Article inspiré du blogue de Divum "Le Courage d'être humble" paru au mois de mars 2016